Accepter la muselière pour mon chien

Votre chien doit apprendre et accepter  à porter une muselière, même s’il n’a jamais manifesté de signes d’agressivité. Je vous propose donc une méthode simple en quatre points.

1. Comprendre son comportement

Avant toute chose, assurez-vous que votre chien aime lécher les produits appétissants que vous pensez utiliser lors de cet apprentissage.

2. Choisir le bon matériel

Il faut d’abord vous équiper d’une muselière adaptée à sa morphologie. Disposez-la de telle sorte que ses lanières n’empêchent pas la gueule de votre chien d’entrer à l’intérieur.

Vous aurez préalablement déposé sur le bout de la muselière, là où la truffe va se positionner, la récompense alimentaire. Vous pouvez également, si vous le souhaitez, badigeonner le produit dans la paume de votre main.

3. Préparer l’apprentissage

Le but de cette étape est de faire comprendre à votre chien qu’il peut faire le mouvement pour entrer sa gueule jusqu’au fond de la muselière tout seul. Il pourra ainsi lécher le produit que vous y aurez déposé. Votre chien comprendra alors que porter une muselière est le gage d’une belle récompense.

Vous pouvez faire cet exercice à divers moments de la journée. Ordonnez à votre chien de s’asseoir et de ne pas bouger (voir les commandements préparatoires et exécutoires).

Exemple :

« Médor ! », « Assis ! », « Pas bouger !».

Inutile de récompenser votre chien s’il obéit correctement, car il va croire que l’exercice a pris fin.

Dès qu’il est immobile, prenez dans votre main la muselière, puis déposez la nourriture. Votre chien ne doit pas bouger.

Quand vous êtes prêt, appelez votre chien en la mettant devant sa gueule.

Exemple :

« Médor !» « Muselière ! »

Avancez-la doucement vers sa gueule et n’oubliez pas de le féliciter d’une caresse rapide une fois qu’il a léché la muselière ou la paume de votre main.

Il s’agit d’un exercice simple mais fondamental pour son éducation. Vous devrez répéter cet exercice jusqu’à ce qu’il l’exécute correctement avant de passer aux étapes suivantes.

Si votre chien manifeste un mauvais comportement à l’approche de la muselière (grognement, poils hérissés, excitation excessive), ordonnez-lui de rester à sa place et recommencez l’exercice. Si la réaction est toujours négative, contactez un professionnel.

4. L’apprentissage

Maintenant qu’il a accepté de mettre sa gueule dans la muselière, vous pouvez commencer à aller vous promener avec votre chien muselé. De temps à autre, retirez-la en la laissant pendre autour de son cou, puis remettez-la et vice versa.

La première règle est d’éviter de le forcer à l’accepter en rentrant en conflit avec lui.

Pour l’exercice, prenez des friandises ou de la nourriture (restes de viande…). Promenez votre chien muselé dans un endroit où vous ne rencontrerez pas d’artifices extérieurs qui pourraient venir troubler votre apprentissage (autres chiens, bus, voiture, scooter, etc.).

Au bout d’un moment, votre chien finira par accepter. À ce moment-là, vous pourrez le récompenser en lui donnant une friandise ou une caresse. Changez alors le rythme de vos promenades (marche et footing, par exemple).

Recommencez l’exercice régulièrement jusqu’à ce que votre chien accepte le port de la muselière et ne le récompensez jamais avant qu’il rentre sa gueule tout seul.

Laisser un commentaire

close

Réservez mon livre maintenant !